WORLD HEALTH NEWS

Le don d’organes, une priorité

Depuis la loi de bioéthique du 7 juillet 2011, le don d’organes est une priorité nationale. Afin de répondre aux besoins, l’Agence de la biomédecine, en charge du prélèvement et de la greffe d’organe et de tissus, multiplie les actions de communication envers le grand public. L’Agence se mobilise autour du message « Vous avez le choix dites-le simplement à vos proches, maintenant ».

En effet, dans plus d’un cas sur trois le prélèvement d’organes, lorsqu’il est possible, est refusé. Cela peut sembler curieux lorsque l’on sait qu’une étude réalisée par l’Agence de la Biomédecine en 2006 dévoilait que près de 85% des Français étaient favorables au don d’organes.  Le refus de prélèvement peut être à l’initiative du défunt lui-même, mais généralement c’est la famille qui s’y oppose. Souvent, les proches ne sachant pas ce que le défunt aurait souhaité, préfèrent refuser les prélèvements par précaution.

Continue Reading